Toucher et mouvement créatifs

Chemin d'animalité


Co – animé avec Luc Naulet. Psychopraticien.

Chemins d’individualité et d’altérité.

La conscience du corps, la construction de la relation à l’autre, le cheminement de la relation fusionnelle à l’autonomie d’une relation individuée et différenciée sont autant de notions dont les bases sont parcourues par l’enfant entre O et 6 ans, puis complexifiées à tout moment de son existence d’enfant puis d’adolescent et d’adulte.
Nous les explorons et revisitons ici, par un travail psychocorporel, en trois chemins d’expérimentations.


Le chemin de verticalité interroge plus particulièrement dans le développement de l’enfant, la relation à sa mère – entre fusion et personnalisation - et les bases de sa corporalité, sensations de soi, perceptions et actions qui s’expriment au cours de l’organisation du mouvement jusqu’à la marche.

Le chemin d’animalité interroge la relation au père, les découvertes de l’enfant marchant, le début de la gestion de ses besoins primaires, l’acquisition de la propreté, les premières créativités, la socialisation, l’évolution de la relation à l’autre dans l’apprentissage.

Le chemin de sexualité  interroge plus spécifiquement l la relation sexuée, plaire et ou séduire, intégrer la triangulation parentale, la différenciation, la gestion de la frustration. Percevoir l’autre, Quitter la fusion pour le lien.


Chemin d’animalité

Il a lieu un week-end tous les deux mois,
sur 6 week-ends.



Nous irons interroger la relation au père, et les découvertes de l’enfant, le début de la gestion de ses besoins primaires, l’acquisition de la propreté, les premières créativités, la socialisation, l’évolution de la relation à l’autre dans l’apprentissage.

Après la marche acquise, au stade où l’enfant explore la gestion de ses besoins primaires, il pose les bases de ses organisations de survie.
Les besoins primaires chez l’animal sont : se nourrir, dormir, organiser son territoire, se positionner dans la chaine du vivant et dans les rapports prédateur - proie, se reproduire.
Explorer la part animale en nous, notre mode mammifère, est une façon ludique et symbolique d’expérimenter la variété de ces dynamiques.
Au stade de la propreté, l’enfant explore un nouveau rapport à son corps et à l’autre, un autre champ de ses représentations. Les modes d’échanges, les stratégies relationnelles évoluent, le rapport à soi et à l’autre, ainsi que l’expérience du dedans – dehors. Il explore le rapport entre l’individu et le collectif.
Dire « non », découvrir une nouvelle emprise sur le monde, choisir de faire seul ou de se laisser faire, se positionner, connaître de nouvelles sensations, de nouvelles émotions et les agir. A ce stade les échanges fusionnels et/ou autonomes se colorent de nouvelles expressions.
Que nous reste-t-il de ses premières organisations dans le rapport à notre corps, à soi et à l’autre ? Comment se manifestent nos autonomies et nos dépendances ? Comment se manifestent dans notre quotidien les acquisitions et les difficultés non dépassées de cette période ?
Pour vivre et ne pas simplement survivre, l’humain va organiser ses besoins, dépasser ses premières croyances acquises, prendre soin de lui et des autres, s’instruire, renouveler ses apprentissages, complexifier sa socialisation, créer.

Contenu des stages


I / Mammifère : gérer ses besoins.
Le rapport à nos besoins primaires : Dormir, se nourrir, éliminer, prendre soin de soi…
Rencontre avec les imaginaires animaux. Interroger le rapport au mal-être et au plaisir. Revisiter ses croyances. Trouver de nouvelles réponses.

II / Du protozoaire au mammifère :la chaine d’évolution.
Le rapport au territoire et le territoire transitionnel. Se reconnaître dans ses représentations du « dedans – dehors », de l’interne et l’externe. Espace, relation et mouvement. Penser son lieu de vie. Gérer les rivalités.

III / La socialisation. Individu et collectif.
Prédateur – proie, se positionner dans le rapport au vivant.
Explorer ses modes de contacts, les voies de passage corporelles.

IV/Les stratégies relationnelles, dire « non » pour accéder au « oui ».
Gérer les rapports d’agressivité et de soumission.
Approcher l’autre du kinesthésique au visuel. Danse contact : proximité - distance.

V/ La loi du vivant.
Reconnaître la loi du vivant. Le rapport à la loi, au père, le séparateur, trouver l’emprise sur le monde, la matière. Evoluer de l’accès à tout découvrir vers le déroulement d’un apprentissage, d’une créativité.

VI/Au delà du tout mouvement.
L’accès à la symbolisation. Penser, imaginer, s’instruire. Le rapport à la créativité. Exprimer sa spécificité.


 

Organisation du groupe

un week-end tous les deux mois, de septembre à juillet
sur 6 week ends.

Le travail se déroule selon une progression,
le stagiaire s'engage à participer à toutes les étapes (soit 12 journées).

Dates

prochaine cession septembre 2017

Horaires

10 h - 18 h 30.

Tarifs

Inscription : 220 €
(déduit du dernier week-end )

Paiement chaque week-end:220 €.


Pour les étudiants et les chômeurs :
Inscription :180 €
(déduit du dernier week-end)
paiement chaque week-end :180 €

En cas d'absence exceptionnelle à une journée elle sera due
et pourra être rattrapée lors d'une séance intermédiaire de 2 heures.


RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS :

Catherine Maupas
49, rue de la victoire
75009 Paris
01 42 80 37 67

contact@catherinemaupas.fr

 
 







logo SiteGo